Arendt et le complot fasciste international

La dimension quasi mythologique du concept arendtien de totalitarisme apparaît particulièrement dans la manière dont Hannah Arendt interprète la chute de l’Allemagne nazie. Elle tend en effet à surestimer la dimension autodestructrice du régime nazi. Non que cet aspect ne fasse partie de l’idéologie nationale-socialiste, dont la politique a directement provoqué la destruction de la moitié de l’Europe, Allemagne comprise, mais son interprétation de ses causes s’apparente à une véritable mystification.

Continuer la lecture de « Arendt et le complot fasciste international »

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search