Daenarys ou le privilège de l’homme blanc

Alors que l’avant-dernière saison de Games of Thrones1 s’est récemment achevée et que se profile l’affrontement ultime contre l’axe du Mal, le personnage de Daenarys s’annonce comme la grande figure salvatrice de la saga : la souveraine légitime qui, prête à prendre la place qui lui revient de droit, vaincra les forces maléfiques qui menacent le monde et rétablira la paix à Westeros. Si Games of Thrones a introduit de nombreux personnages, Daenarys est, au même titre que John Snow, avec qui elle partage de nombreux liens et points communs, le protagoniste présenté comme le plus positif de la série. Reine des Andals, Protectrice des Sept Couronnes, Briseuse de Chaînes, Mère des Dragons… cette longue liste énumérée telle un mantra évoque les hauts faits et la grandeur d’âme du personnage. Parmi les nombreux exploits réalisés par la descendante des Targeriens, l’un d’eux occupe une place centrale dans la série et va directement nous concerner. Daenarys est en effet une militante abolitionniste. Dans un univers dans lequel l’économie de tout un continent repose sur l’esclavage, l’héritière du trône de fer affiche en effet clairement sa volonté de libérer les esclaves des leurs. Mais derrière cette politique aussi noble que généreuse, se cache une tendance particulière de l’histoire occidentale : celle de l’abolitionnisme mis au service de la colonisation.

Continuer la lecture de « Daenarys ou le privilège de l’homme blanc »

  1. GEORGE R. R. MARTIN, DAVID BENIOFF, D. B. WEISS, Games of Thrones, HBO,  2011-2017 []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search