La théorie du boomerang

L’analyse arendtienne de l’impérialisme repose sur la théorie dite du « boomerang »1. Arendt ne s’intéresse au système colonial que pour mieux comprendre l’émergence du totalitarisme au 20e siècle. Cette théorie lui permet alors d’expliquer comment une pensée profondément hostile à l’ensemble des acquis des lumières a pu se développer et s’imposer au cœur de la sphère occidentale.

Continuer la lecture de « La théorie du boomerang »

  1. RICHARD H. KING and DAN STONE, Hannah Arendt and the uses of history, p.2, New York, Oxford: Berghahn Books, 2007 []
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search